Mon cheesecake à l’abricot, safran et miel

Mon cheesecake à l'abricot, safran et miel
La saison des abricots bat son plein, avec le chant des cigales en fond. Des fruits colorés, remplis de douceur, acidulés et sucrés à la fois, à qui j’ai choisi aujourd’hui de rendre honneur dans cette recette de cheesecake. L’abricot est mis en valeur par le safran dans une compotée très peu sucrée, qui elle-même vient apporter un peu d’acidité et de légèreté à ce gâteau d’ordinaire pas franchement très léger. Le résultat : un cheesecake avec des produits locaux (abricots et safran de la Drôme !) et de saison, juste dingue ! Et surtout une recette qui me tient à coeur, alors j’espère que ça vous plaira !
Niveau : 3/5
Temps en cuisine : 1h15 (temps de préparation : 30 min – temps de cuisson : 45 min)
Temps de repos : 4h minimum (une nuit, c’est encore mieux !)
Ingrédients (dans un cercle de 16 cm, pour 6 personnes – vous pouvez doubler les quantités pour un cercle de 24 cm) :

Pour la compotée d’abricots :

300 g d’abricots (environ 5) 

30 g de sucre muscovado (sucre non raffiné, vous pouvez aussi choisir du sucre roux par ex)

20 filaments de safran

Facultatif : une feuille de gélatine

Pour le biscuit :

125 g de galettes bretonnes (vous pouvez tout à fait prendre d’autres biscuits mais j’aime les galettes bretonnes pour leur goût de beurre et leur pointe de sel)

25 g de poudre de noisette

50 g de beurre + pour beurrer le cercle

Pour l’appareil à cheesecake :

150 g de ricotta

150 g de cream-cheese (j’ai choisi du St Moret)

60 g de miel de provence

2 œufs

Recette :

Tout d’abord, commencez par préparer la compotée d’abricots. Lavez les fruits, dénoyautez-les et coupez-les en petits cubes de 0,5 cm. Mettez-les ensuite dans une petite casserole avec le sucre et le safran. Remuez bien et faites cuire 10 min à couvert et à feu doux, puis 10 à 15 min à découvert, de manière à évaporer le liquide. On doit avoir une consistance un peu épaisse. Enfin, laissez refroidir à température ambiante. Le safran aura ainsi bien le temps d’infuser.

Astuce : Si vous devez transportez ce gâteau, vous pouvez ajouter une feuille de gélatine pour être sûr que la compotée reste en place sur le gâteau. Faite tremper la gélatine doit l’eau froide pour la ramollir, puis pressez-la avant de l’intégrer dans la compotée encore chaude.

Pendant la cuisson de la compotée, mixez les galettes bretonnes et la poudre de noisette jusqu’à avoir une poudre, puis versez par-dessus le beurre préalablement fondu et mélangez bien.

Recouvrez une plaque de papier sulfurisé, déposez-y votre cercle que vous aurez bien beurré. Déposez-y alors votre biscuit, que vous devrez tasser avec le dos d’une cuillère, de manière à avoir une épaisseur homogène et ne pas avoir de trous sur les bords. Mettez au frigo au moins 10 min et préchauffez votre four à 170°C.

Pendant ce temps, préparez votre appareil à cheesecake : mélangez la ricotta, le cream-cheese et le miel tiède (pour qu’il soit liquide), puis ajoutez les œufs un à un.

Une fois le biscuit bien figé et refroidi, versez par-dessus l’appareil à cheesecake puis faites cuire environ 45 min à 170°C. Le cheesecake est cuit lorsque l’appareil est tremblotant (comme un flan), pas totalement figé sinon il sera trop cuit et risque de fissurer sur le dessus.

Laissez refroidir à température ambiante, et lorsqu’il est tiède, versez dessus la compotée d’abricots. Mettez-le alors au frigo pour 3-4 h minimum. Personnellement, j’aime le manger le lendemain, quand le biscuit s’est un peu imprégné de l’appareil.

Avant de servir, démoulez délicatement votre cheese-cake. Vous pouvez ajouter sur le dessus, au dernier moment, quelques tranches d’abricots frais. Bon appétit !

Variante :

Si vous n’avez pas de safran dans votre placard (dommage, vous ne gouterez pas à cette super association :p), vous pouvez vous en passer tout simplement, ou le remplacer par 2 branches de romarin (qu’il faudra enlevez après cuisson).

Et si vous aimez pâtisser, voici deux autres douceurs de saison : le gâteau basque (à ma façon) et la tarte rhubarbe-coco !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *